• Envie de se prendre pour Mam’ Scarlett ou de courir sous les chênes de Oak Alley pour vous jeter dans les bras de Brad Pitt vampire?  Les plantations du Sud Est des Etats-Unis en général, et de la Louisiane en particulier, ont cela de particulier qu'elles vous plongent en plein milieu du 19eme siècle.  Vous vous prenez alors pour un riche colon français fraichement débarqué de la Nouvelle-Orléans et bien décidé à faire fortune dans l’exploitation de la canne à sucre ou du coton.  Les bords du Mississippi ont vu s’implanter  ces riches demeures, à l’histoire souvent mouvementée, ballotées entre les guerres et les aléas des récoltes.  

    Baton Rouge se trouve sur le route des plantations de Louisiane (normal, le Mississipi passe en plein milieu !). De la, vous pouvez  remonter le temps et le cours du Mississippi a leur decouverte.  Nous avons visité l’une des plus connues, Oak Alley, entre New Orleans et Baton Rouge, mais également (et c’est de loin notre favorite) celle de Rosedown à Saint-Francisville (environ 20 km au nord de Baton Rouge). 

     

     

    Elles ont toutes deux une histoire qui s’est construite avec plusieurs propriétaires mais sont très bien préservées et restaurées.  Si Oak Alley est célèbre pour son allée de chênes centenaires, Rosedown n’est pas en reste et a le mérite de vous présenter des meubles et objets en très grande majorité d’origine.  Le jardin de Rosedown est sans pareil et son allée de chênes n’a pas a rougir de celle de Oak Alley.  Nous vous proposons un petit diaporama de ces deux plantations sur notre site de photos :

    cliquer ICI pour le voir

    Au cœur de Baton Rouge se trouve également Magnolia Mound plantation, une plantation reconstruite a l’identique, plus modeste, plus ancienne aussi, mais très pédagogique (demander Babette pour les explications en français), pour tout ceux qui veulent se prendre pour des créoles français de 1800.  Ce qui a d’ailleurs le mérite de nous replonger dans un passe colonial français souvent bien vague (je parle pour moi bien sur !)

    Un ‘détail’ à nous a surpris, les visites ne font pas grand cas de la vie des esclaves et questions que l’on pose pour en savoir plus trouvent des réponses assez évasives… et l’ont se demande finalement si c’est par simple manque d’information ou pour cacher un passé difficile a expliquer ou qui ne plairait pas aux touristes américains.  Magnolia plantation est a ce titre sans doute celle qui vous en apprendra le plus.  Quoiqu’il en soit, ces plantations restent un passage incontournable de votre visite en Louisiane. 

     


    1 commentaire
  • Créole, Cajun, Anglosaxon, Natives…Tous ces termes peuvent paraître peu clairs quand on découvre la Louisiane pour la première fois. La lecture du Routard, quelques visites de plantations avec des guides passionnés (on vous conseille Magnolia Mound a Bâton Rouge avec Babeth et Rosedown a Saint Francisville) vous en apprendrons un peu plus sur les différentes cultures qui se mêlent ici et qui font la richesse de la Louisiane.

    Pour une vision synthétique et pour apprécier le gout de la mise en scène et la pédagogie efficace des américains, une petite visite a Vermillon Ville s’impose. Vous y êtes transporté dans un village cajun reconstitué avec son « académie », son église, sa forge.

    Les maisons présentées sont à la fois des reproductions de maisons existantes mais aussi des reconstitutions pierre par pierre de maisons du coin qui ont été transportées sur le site. Dans chaque maison une petite mise en scène…on s’attend à voir surgir Charles Ingalls de derrière la grange mais non, des  hommes et femmes cajuns en costumes animent la visite de leurs récits succulents et sont particulièrement heureux de pouvoir échanger en français cajun avec vous.

    Certains puristes reprochent au lieu d’enjoliver la réalité,  de ne montrer que des maisons de riches propriétaires et de ne pas assez insister sur la dureté de la vie des cajuns a leur arrivée en Louisiane.

       

    En tout cas,  ce musée en plein air est un lieu d’expression certain pour la culture cajun ; de nombreux groupes de musique s’y produisent a longueur d’année, la langue cajun est a l’honneur : on n’y parle de piastres et non pas de dollars,  de ouaouarons et non pas de grenouilles …

    Comme d’habitude, quelques prises de vues sur notre site flickr :

    http://www.flickr.com/photos/stanneso/sets/72157600301712504/show/


    votre commentaire
  • Bon, comme ce sont les vacances, nous continuons a vous faire decouvrir quelques coins sympas de la Louisiane. Un de nos endoits favoris se situe a Breaux Bridge, a environ 45 minutes de voiture de Baton Rouge. C'est un petit restau en semaine qui se transforme le samedi matin...en salle de danse pour accro du "zydeco". Tout en savourant un petit déjeuner typique (boudin, couche-couche, écrevisses en étoufée et bon café..), vous pouvez  rejoindre la piste pour quelques déhanchés plus ou moins acrobatiques avec les habitués du lieu qui n'hesitent pas a faire danser les debutants!

    Sur notre site flickr, vous trouverez quelques images du Café des amis et du village, ou se déroule entre autres  le célebre "crawfish festival":

    http://www.flickr.com/photos/stanneso/sets/72157600301427229/show/

    Le zydeco est aux créoles de couleur ce que la musique cajun est aux.........cajuns. L'instrument symbolique du zydeco est le "frottoir", sorte de planche a laver que les musiciens grattent avec une piece de métal. La danse zydeco ressemble a une sorte de rock avec des pas spécifiques. Voici une petit cours de danse trouvé sur le net pour vous mettre en jambe avant votre prochaine visite au café des amis.


    votre commentaire
  • Lors de votre venue en Louisiane, que vous soyez comme moi enseignante CODOFIL ou simplement de passage pour vos vacances, ne manquez pas la balade sur Avery Island. Cette ile  est le siège de l’usine Tabasco mais aussi d’un magnifique parc paysager, ou les aigrettes viennent nicher par centaines.

    Munissez-vous d’un bon anti-moustique, de votre téléobjectif et refrénez vos envies de tester la température de l’eau en  y plongeant la main….

    Pour une visite en images, rendez vous sur notre diaporama :

    http://www.flickr.com/photos/stanneso/sets/72157600279213456/show/


    votre commentaire
  • Prenez une vieille maison acadienne délabrée près d'un lac magnifique, ajoutez y le rêve d'un couple de Louisianais en quête de l'endroit idéal pour s'installer, parsemez de passion pour les meubles anciens et rajoutez une dose de talent pour la menuiserie, la maçonnerie et la plomberie. Voici la recette de la création de la « Maison Madeleine » sur les bords du Lac Martin.

    Madeleine Cenac et son compagnon, célèbre accordéoniste cajun, ont ouvert aux touristes et gens de passage leur magnifique maison après 10 ans de travaux.

    Si vous avez déjà rêvé de pénétrer à l'intérieur de toutes ces maisons adorables que vous avez découvert au cours de vos balades en Louisiane, n'hésitez pas.

    C'est l'endroit idéal : Madeleine a su mêler avec harmonie les éléments du passé avec une nécessaire modernité. Des murs en bousillage au lit clos de l'étage, de la baignoire en cuivre à l'escalier menant à la garçonnière, le couple a pu ainsi préserver un peu de l'héritage cajun.

    Bien sur la nuit au paradis a un cout certain...Mais le réveil au chant du coq, le petit déjeuner succulent (essayer les saucisses aux pommes...), la gentillesse de Madeleine et la proximité du Lac et de ses magnifiques oiseaux ne vous feront pas regretter votre argent !

    Venez decouvrir d'autres vues de ce bed and breakfast hors du temps sur notre site flickr a l'adresse suivante : http://www.flickr.com/photos/stanneso/sets/72157600237447950/show/


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique